Vous êtes ici : Accueil > Nos projets > Des collégiens et des écoliers se mobilisent pour le Bénin > Les élèves béninois sont impatients de recevoir des nouvelles...
Publié : 18 avril 2014

Les élèves béninois sont impatients de recevoir des nouvelles...

... de la part des CE1 et des collégiens français !

Les élèves de la classe de Robin Fournier ont été très heureux de pouvoir s’adresser directement aux "amis français" !

Un premier retour à annoncer, aux bons soins de Blaise et de Roland : les CE1 de Bois Guillaume ont lu avec beaucoup d’attention et d’intérêt les 4 ou 5 premières lettres (les autres lettres sont en cours de photocopie et seront distribuées à toutes les classes après les vacances de printemps).
Madame Hauduc a précisé que ses élèves étaient en train de répondre ...

Quelques précisions apportées par Robin Fournier concernant la réalisation des courriers :
"L’annonce du projet d’écriture a suscité beaucoup d’enthousiasme chez les élèves. Il s’agissait d’une première expérience de production d’écrit vers des personnes réelles et bien loin du Bénin. Cela a donné du sens, une grande motivation et suscité un grand nombre de questions sur les élèves français en particulier.

J’ai demandé aux élèves de réaliser un premier jet dans un temps très court (20/25 min) sans autre consigne que de parler du bénin et de l’école. Résultat : une écriture très enthousiaste et très importante (40 à 50 lignes parfois !) pour la plupart des élèves. Les productions ont été très spontanées, plus que les lettres finalisées. On a lu à voix haute certaines lettres. Résultat impressionnant, on sentait la fierté de chacun dans la lecture de son travail. Tous les élèves voulaient lire leur lettre.

Un résumé a été fait sur "comment écrire une lettre ?" en identifiant diverses questions de guidage. Comment découper sa lettre en différentes parties ? Qui est l’expéditeur, le destinataire ? etc...
On s’est ensuite demandé collectivement ce que chacun pourrait développer dans sa lettre ? Les idées furent nombreuses auxquelles j’ajoutais quelques remarques ou informations. Les enfants souhaitaient parler des membres de l’école, surtout du fondé et du directeur et on l’a en effet retrouvé dans la majorité des courriers. Beaucoup d’informations aussi sur le Bénin, certains élèves ressortaient leur cahier pour trouver des idées.
On arriva alors à un questionnaire de guidage et la consigne fut de s’appuyer également sur la liste d’idées préalablement notées pour réaliser son nouveau courrier. Certaines questions se sont avérées un peu trop ouvertes et cela a semble t-il un peu déstabilisé les enfants.

Correction des deuxièmes jets : certains élèves ont vraiment fait preuve d’autonomie dans l’expression et d’autres n’ont pas trop osé se lancer et sont restés très proches de la liste des questions. Le français n’étant pas leur langue maternelle, les élèves ont fait des erreurs de syntaxe certes, mais la taille des productions fut très impressionnante !

Correction finale et mise au propre : pour beaucoup d’élèves, l’envie de passer sur le papier blanc était trop forte... Je distribuais la feuille de papier blanc après vérification de la correction. Les élèves ont fait part d’une très grande application pour l’écriture au propre. Certains élèves n’utilisaient pas leur brouillon mais la plupart s’y réfèraient plus ou moins fidèlement.

Cette activité a permis à certains élèves que je n’avais pas sentis très motivés jusqu’alors de vraiment s’investir jusqu’à éprouver une grande satisfaction pour leur travail.

En conclusion, élèves français, à vos plumes à votre tour car vos courriers sont vraiment attendus impatiemment !

Exemple de 2è production avant la mise au propre :

Vraiment une soif d’écrire...