Vous êtes ici : Accueil > Nos projets > Un centre de ressources au lycée > Installation d’une salle informatique au Complexe Scolaire Sainte-Félicité
Publié : 2 août 2015

Installation d’une salle informatique au Complexe Scolaire Sainte-Félicité

J’étais au Bénin du 17 au 31 juillet 2015, pour réceptionner les ordinateurs que l’Abar avait envoyés en juin dernier, et aider à l’installation de la salle informatique du Complexe Scolaire Sainte-Félicité. Compte rendu de mission humanitaire.

Rappel

Cette mission s’inscrit dans le cadre d’un projet initié au sein de l’École supérieure du professorat et de l’éducation (Espe) de l’académie de Rouen en 2009. Ce projet m’avait déjà amené à voyager au Bénin en 2010 et 2011 avec des étudiantes PLC1 et PLC2 de l’époque ou l’Espe s’appelait Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) ; nous avions également accueilli à Rouen 3 enseignants du Complexe Scolaire Sainte-Félicité, en février 2011. À ce stade, le projet était soutenu financièrement par l’Iufm, l’université de Rouen et l’association Solidarité Laïque qui coordonne le dispositif des Partenariats Éducatifs de Solidarité Internationale -PESI- depuis 2004.
En 2012-2013, l’Abar a pris la responsabilité de la maîtrise d’œuvre de ce projet ; je suis allé au Bénin en juillet 2013 avec 3 étudiants du Master Information Documentation Communication de l’université de Rouen et un formateur en technologie, pour la création du centre de documentation et d’information du Complexe Scolaire Sainte-Félicité. Cette opération a été financée là encore par l’Iufm, l’université de Rouen et l’association Solidarité Laïque.

PNG - 194.9 ko
Création du Centre de documentation et d’information en juillet 2013

En 2014, nous procédons à l’envoi de 2500 ouvrages, avec l’aide de l’association Livres sans Frontières.

La salle informatique

En 2014, le ministère des Affaires étrangères a mis à mis à notre disposition 20 ordinateurs et Madame Françoise Guégot, députée de Seine-Maritime, nous a octroyé une aide financière au titre de la réserve parlementaire.
En juin 2015, nous avons procédé à l’envoi par bateau des ordinateurs vers Cotonou. Nous avons choisi de n’en envoyer que 19 ; nous conservons le 20ème en France, à des fins de maintenance. En effet, le système d’exploitation initialement installé sur ces stations était Windows XP, une version dont l’éditeur ne propose plus de mise à jour. Nous avons décidé de le remplacer par la distribution sous Linux Edubuntu, l’édition éducation d’Ubuntu. Le choix d’une distribution permet en outre de bénéficier d’un système sécurisé qu’il est possible de mettre à jour régulièrement et gratuitement d’une logithèque comprenant près de 2000 applications gratuites
Le fait que les 20 stations disposent de la même configuration matérielle nous permet de réaliser l’installation d’une seule station, de réaliser l’image disque de cette station à l’aide de l’application Clonezilla. Il ne reste alors plus qu’à recopier cette image sur les autres stations ; il en résulte un gain de temps.

PNG - 17.3 ko
Le choix d’un système d’exploitation libre et gratuit

Du 17 au 31 juillet 2015 donc, je me suis déplacé au Bénin pour procéder à la réception des ordinateurs et aider à la mise en place de la salle informatique. Il s’agissait également de faire réaliser quelques travaux :
- Achat et installation de 2 modules de climatisation
- Travaux d’électricité
- Achat d’un onduleu
- Travaux de câblage
- Travaux de menuiserie (réalisation d’un coffret pour la baie de brassage)
Il s’agissait enfin de former la personne chargée dans l’établissement de la maintenance des stations, ainsi que le gestionnaire du centre de documentation.

PNG - 232.7 ko
Les travaux de câblage et d’électricité

Bilan

Un point négatif
La planification que j’avais envisagée pour la quinzaine de jours sur place, en concertation avec la direction de l’établissement et les différents artisans, a été fortement perturbée ; en effet, les ordinateurs, qui sont arrivés par bateau à Cotonou le 13 juillet, nous ont été promis à la livraison entre le 24 et le 28 juillet. Malheureusement, ils ne nous ont été effectivement livrés que le ... 31 juillet à 14h, soit quelques heures avant mon départ pour la France. Il a donc fallu mettre les bouchées doubles pour :
- les déballer et les disposer
- faire la finition du câblage
- former (sommairement !) les intéressés.

PNG - 210.8 ko
L’espace informatique prend forme

Des points positifs
- L’efficacité des artisans locaux qui ont su s’adapter à nos exigences et travailler, parfois, dans l’urgence
- La participation de l’établissement bénéficiaire qui, comme à chacun de nos voyages là-bas, a pris en charge mon hébergement et les déplacements locaux. L’établissement a également compris la nécessité d’une connexion internet fiable et prendra un abonnement à cet effet, à la rentrée 2015.
- La gentillesse et la qualité d’accueil de la plupart des béninois

PNG - 88.4 ko
Cotonou : vue sur la lagune