Vous êtes ici : Accueil > Nos projets > Des collégiens et des écoliers se mobilisent pour le Bénin > Première journée à l’école de Tchimberi
Publié : 3 février 2015

Première journée à l’école de Tchimberi

et premières impressions

Échange téléphonique à 15h30 :

Marine a donc découvert l’école de Tchimberi aujourd’hui et a commencé à travailler avec les élèves de CE1 et avec leur maître qui se prénomme Razack !
L’école primaire a 6 classes, un niveau de plus qu’en France. Ce niveau supplémentaire s’appelle le "Cours d’Initiation" (CI). Il se situe avant le CP et correspond à la grande section de maternelle en France.
Dans les écoles maternelles, il n’y a alors que 2 niveaux, l’équivalent de la petite et de la moyenne section. Les enfants peuvent donc aller à l’école dès 3 ans.

Ce midi Marine a reçu la visite de monsieur l’Inspecteur et des conseillers pédagogiques. Elle a pu montrer certains des documents qu’elle avait apportés (pas tous, voir ci-dessous). Les échanges ont été très cordiaux mais les responsables pédagogiques ont tout de suite émis un grand regret....
Mais 3 semaines, cela ne va pas du tout ! C’est bien trop court ! Il faut rester au moins 1 an avec nous !!!!

Quelques idées pour les élèves qui n’ont pas vraiment commencé leurs fabrications (certains élèves du collège d’Auffay et du collège Jules Vallès du Havre) :

Remarque de Marine :
Il y a quelque chose qui m’a tout de suite sauté aux yeux. Dans les classes, il n’y a aucun affichage. (On peut en effet le constater sur le film présenté à la page :
http://www.abar-benin.com/spip.php?article134).

Idée :
Réaliser divers panneaux avec même la possibilité de les rendre inter-actifs ou modulables. Par exemple, un panneau qui permettrait d’afficher la date du jour. Un panneau sur les tables de multiplication. Un panneau sur les règles de conjugaison, etc...

Aux concepteurs d’imaginer même, des panneaux multi-usages, des plaques de 47 cm x 30 cm équipées de velcro et qui pourraient servir à accrocher les régles de calcul, puis de conjugaison, la date, etc, etc, etc, etc....À vos idées !
Les panneaux en akilux, résistants à la chaleur, la poussière, l’humidité pourraient être rangés dans les boîtes grand format et stockées en fin d’année scolaire :
http://www.abar-benin.com/spip.php?article132
Pour les diverses cartes ensuite, des boîtes plus petites pourraient tout à fait convenir.

Dans la classe de CI, les élèves apprennent à s’exprimer en français. Rappel : le français n’est pas leur langue maternelle.
Il serait intéressant de proposer des photos d’objets courants, de personnages, de lieux qui permettraient à l’enseignant de créer des situations variées que les élèves décriraient à haute voix en s’imprégnant alors progressivement de la langue française.
(Un conseil : vous pouvez questionner un professeur d’école qui vous donnera des idées).

Marine a demandé à Abiba de pouvoir se rendre également dans une école maternelle. Abiba lui a dit que ces écoles n’avaient pas du tout de matériel...
Rappel des réalisations possibles proposées par Robin :
http://www.abar-benin.com/spip.php?article127

Et pour finir quelques impressions et moments vécus depuis hier :

Marine :
- "j’avais acheté des critériums et j’ai pu en offrir un à tous les élèves de la classe de CE1. Les élèves ont été très touchés et immensément heureux de recevoir ce cadeau !".

- "Le matin je viens d’Aledjo en moto, c’est Razack qui m’emmène.Ce n’est pas loin, 2km à peu près mais comme la piste est poussiéreuse en ce moment et qu’il y a beaucoup de trous, je ne peux pas prendre beaucoup de matériel en même temps. J’emmène les boîtes de jeu demain."

- "Mon arrivée à l’école a surpris certains élèves, surtout les petits du cours d’initiation. Ils n’ont pas l’habitude de voir des blancs et du coup, ils se sont cachés quand je suis arrivée !"

Question : - et ton hébergement ?
- "Oh, cela surprend au début, c’est à l’africaine. Pour se laver, il faut prendre le seau. Pour les toilettes, c’est aménagé avec un trou dans la terre, mais on s’habitue bien vite"

Question : - et sais-tu quand tu reviendras à Aledjo ?
- Avant de partir, je me disais que j’y retournerais sans doute au bout de 3 ans par exemple.
Oh là, mais non, j’y reviendrai bien avant !"

 :=))