Vous êtes ici : Accueil > Nos projets > Des collégiens et des écoliers se mobilisent pour le Bénin > Un nouveau collège, de nouveaux jeux éducatifs et un nouveau pays (...)
Publié : 3 décembre 2014

Un nouveau collège, de nouveaux jeux éducatifs et un nouveau pays destinataire en Afrique de l’Ouest

Une liaison entre le collège Joliot Curie du Havre et le village pilote du Lac Rose au Sénégal


À une quarantaine de kilomètres de Dakar, le village pilote du Lac Rose accueille des enfants des rues, d’abord pour leur assurer un hébergement mais aussi pour leur faire vivre une scolarité normale.
Les enfants devenus plus grands peuvent suivre ensuite, toujours dans ce centre, une formation professionnelle qui leur permettra de trouver un travail et d’envisager ENFIN un avenir plus radieux.

http://www.villagepilote.org/
https://www.facebook.com/villagepilote

Même si, au village pilote, les enfants des rues sont pris en charge, quand c’est possible, dès leur plus jeune age, beaucoup d’entre eux éprouvent, au départ, de grandes difficultés à respecter les règles de vie en communauté.
Il leur faut, en effet, réussir à rester assis sur une chaise en classe, ce qui est une première grande difficulté pour certains.
Les enfants doivent aussi accepter d’écouter les instituteurs et les éducateurs et suivre des consignes. Il est alors très important de pouvoir capter leur attention et de chercher tous les moyens pour développer leur curiosité et leur envie de faire et d’apprendre.

Les jeux éducatifs sont alors plus que jamais essentiels pour créer cette socialisation absolument nécessaire.

Les collégiens de 3è du collège Joliot Curie du Havre, accompagnés de leur professeure Sophie Jolivet, ont donc eux aussi décidé de se lancer dans la réalisation de projets éducatifs.
Même si les projets ne sont pas à destination du Bénin, il est intéressant de découvrir quelques uns des premiers prototypes. Certains élèves ont adressé un courrier pour les présenter :

Bonjour , 
Nous sommes Léa et Milla. Le jeu que nous vous proposons est le suivant :
Il comportera 24 cartes avec une image au dos ainsi que 24 cartes avec le mot correspondant.
Le principe sera de tirer 2 cartes, l’une avec un mot et l’une avec une image puis d’associer ces 2 cartes.

Commentaire :
Il s’agit d’un jeu de type "mémory". On peut donc penser que les cartes seront posées sur une table, images et mots cachés ? Dans l’exercice de mémorisation pour les futurs joueurs, la taille et la forme des cartes seront des indices utiles puisque les cartes n’ont pas le même format. Cette caractéristique pourra être précisée dans la règle du jeu :


Bonjour,
Je m’appelle Daniel.
Je joins mon jeu de dominos
Cordialement


Daniel a également envoyé la règle du jeu...
À la lecture de cette règle, 2 questions se posent :
- Comment faire pour trouver le domino double le plus élevé ??
- Comment faire également, à la fin, pour compter le nombre de points sur les dominos restants ??

Bonjour, 
Ci-joint, les photos de nos jeux.
En revanche, nous avons rencontré un problème lors du test du labyrinthe : le jeu est plastifié donc nous pensions qu’avec un feutre velleda, les écritures s’effaceraient avec un effaceur velleda, que nous vous aurions fourni ; mais malheureusement le feutre velleda ne s’efface pas. Auriez-vous une solution a nous proposer ?
Merci, Adèle.
Le groupe d’Igor, Lilian et Charlotte.

Commentaire :

Le problème décrit ci-dessus est très intéressant à commenter et à prendre en compte pour tous les élèves concepteurs.

Dans votre développement de projet, il aurait fallu tester cette solution technique et vérifier sa fiabilité avant de lancer une petite production de labyrinthes...
Ceci dit, j’ai eu moi même ce type de mauvaise surprise en réalisant des plateaux en PS choc (PVC avec une surface bien brillante semblable à celle des tableaux blancs facilement effaçables).
À priori, la solution de marquage du chemin avec un feutre semble exclue ! De surcroît même si ce type de feutres est disponible au Sénégal, leurs prix sont vraisemblablement un peu élevés et ils risqueraient de plus de sécher un peu trop rapidement compte tenu des chaleurs importantes.
Une idée :
Pourquoi ne pas faire comme "Le petit Poucet" et parsemer son chemin de petits cailloux ? Vous pourriez par exemple réaliser des petites bornes numérotées qu’il faudrait laisser aux endroits stratégiques (fourches par exemple). En plus du repérage visuel et du suivi du chemin, cela permettrait en même temps de travailler la numération en plaçant les numéros des bornes dans un ordre croissant.