Vous êtes ici : Accueil > L’association > Qui sommes-nous ?
Publié : 19 janvier 2013

Qui sommes-nous ?

L’Association des Béninois de Rouen (A.B.R.) a été créée en avril 1993 dans le but de maintenir des liens de solidarité entre les Béninois de Rouen et de servir de relais pour les projets d’actions en direction du Bénin.
Nous étions une vingtaine à ce moment-là à unir nos efforts pour une même cause : le Bénin.

Depuis, plusieurs personnes ont rejoint l’Association des Béninois de Rouen, au travers d’actions directes ou indirectes :

En 1993 :
Accompagnement et participation à un « projet d’école maternelle » : École Jean Jaurès à Sotteville.
Les parents d’élèves, les enseignants et les responsables municipaux ont été très actifs dans le déroulement de cette journée meublée de contes du Bénin, de danses Béninoises et de plusieurs autres manifestations artistiques et culturelles.
Il s’agissait de faire aboutir le rêve né de la correspondance épistolaire entre les élèves d’une école du Bénin et ceux de l’école Jean Jaurès. Madame LECOMTE Nelly (plus tard membre de l’ABAR) fut à l’origine de ces rencontres multiculturelles et festives.

1995 :
Toujours dans l’objectif de contribuer à la réussite des projets initiés par différents partenaires français en direction du Bénin, nous avions accompagné un projet d’éducation et d’insertion de jeunes immigrés français habitants des Hauts de Rouen. A cet effet, un voyage au Bénin avait été initié.
Nos actions ont porté sur des témoignages, des informations et notamment, l’organisation d’une journée culturelle à laquelle ils ont pu découvrir un avant goût des réalités culturelles du Bénin.
Ils nous ont d’ailleurs fait part de leurs remerciements, tant cette action a facilité la mise en œuvre de leurs projets.

Plusieurs après-midi culturels ont aussi été organisés.

1996 :
Changement de stratégie associative. Nous avons décidé, tout en maintenant les mêmes objectifs, d’accueillir dans notre association des « amis du Bénin » ou des « amis des Béninois ».

Ce fut la naissance de l’Association Béninoise de l’Agglomération Rouennaise : A.B.A.R.

1997 :
Plusieurs après-midi culturels ont été organisés pour commencer à développer notre ancrage dans la région. Les effets seront perceptibles deux années plus tard.

1998 :
Les actions initiées en 1997 se sont poursuivies. Certaines institutions nous ont sollicité pour mettre en place des partenariats, notamment la ville de Rouen, dans le cadre de l’organisation de la journée des enfants à la Halle aux toiles.

1999 :
En janvier : Soirée de nouvelle année pour faire émerger formellement la notion de convivialité.
En Juin :
- Première édition de la Journée Culturelle du Bénin.
- Collaboration avec la ville de Rouen (Journée des enfants).

2001
En janvier : Nous fêtons, au cours d’une soirée et avec des amis, le nouvel an
Le 9 juin : journée culturelle avec expositions, conférence (la Santé en Afrique), danses traditionnelles, soirée dansante avec repas africain.
Le 20 juin : Collaboration avec la ville de Rouen (journée des enfants) avec atelier de confection de bracelets et colliers.
En collaboration avec Pharmaciens Sans Frontières envoi de médicaments à Cotonou (au CHU : association Foi et Partage)

2002
En janvier : soirée pour fêter le nouvel an
Au printemps : des envois de médicaments fournis par P.S.F., au Dispensaire des Religieuses à Comé dans le sud-ouest du Bénin.
Le 4 mai : sur invitation du Lions Club District de Normandie nous participons à un marché africain à Darnétal (au Bénéfice de Possotomé au Bénin)
Le 12 juin : Collaboration avec la Municipalité de Rouen (exposition, atteliers de colliers et bracelets) sur les hauteurs de Rouen centre de loisirs François Salomon.
En septembre : participation au 5ème Forum des associations à Déville-les-Rouen (exposiotion et vidéo en boucle sur le Bénin)

2003
En janvier : traditionnelle soirée dansante avec contes et jeux
Au printemps : envois de médicaments à Cômé

2004
En janvier : soirée incontournable pour fêter le nouvel an.

2007-2008
Un toit pour l’école : avec des étudiant en IUT Techniques de commercialisation, construction d’une classe supplémentaire dans une école à Kétonou, Bénin

2010
La participation de l’ABAR au partenariat entre L’IUFM de Haute-Normandie et le Complexe scolaire Sainte-Félicité au Bénin est envisagée e à l’étude

2011-2013
Cette participation devient effective. L’ABAR prend en charge la maîtrise d’œuvre du projet de mise en place d’un centre de ressources documentaires au Complexe scolaire Sainte-Félicité
- Présentation de ce projet
- Cahier des charges pour ce centre de ressources
- Comment participer à ce projet
Il s’agit en 2013 de collecter des dons :
argent
équipements en informatique,
livres
Notre souhait est que cette collecte, complète l’effort financier fait par l’établissement scolaire béninois bénéficiaire et par nous mêmes, pour déboucher sur la mise en place du centre de ressources...

2013-2014
Nous avons réalisé la construction du centre de ressources ! Pour cette année, nous avons besoin d’un parc de 20 ordinateurs avec périphériques (claviers, souris, 2 imprimantes...), d’un serveur, pour terminer la réalisation de la salle informatique.


- Pour adhérer à l’ABAR
- Pour nous contacter

2 Messages

  • Une dynamique historique

    Octobre 2006, par Conrad GBAGUIDI

    Malgré le départ de nombreux membres de l’association vers la région Parisienne, notre association a poursuivie ses actions.

    Certains parmi nos adhérents nouvellement Parisiens ne ménagent aucun effort pour venir partager nos séances de réflexions.

    Notre association a par ces pratiques beaucoup d’avenir que nous vous invitons à partager.

    Rejoignez - nous....

  • Qui sommes-nous ?

    Juillet 2007, par CAPO-CHICHI Rodrigue

    Chèrs compatriotes,

    Je suis très heureux de savoir qu’il y a une association de béninois à Rouen. Je vous encourage à poursuivre dans ce sens pour maintenir les liens de solidarité.
    Je profite de cette occasion pour vous demander s’il s’agit bien de M. Conrad GBAGUIDI avec qui j’ai fait les cours secondaires dans la ville de Parakou ou d’une autre personne. Si c’est bien Conrad, je lui demande de bien vouloir me faire signe.
    Merci.